Haïti : l’envoyée de l’ONU plaide pour une large réforme institutionnelle pour consolider la stabilité

Print

12 octobre 2017 – S’exprimant pour la dernière fois au Conseil de sécurité en sa qualité de chef de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), Sandra Honoré a affirmé jeudi qu’elle n’avait aucun doute sur la poursuite du partenariat entre le pays et la communauté internationale en vue de consolider les acquis de ces 13 dernières années.

« Lorsque la MINUSTAH a été établie, Haïti connaissait une profonde instabilité, une violence politique endémique et un climat d’anarchie et d’impunité qui avaient des conséquences négatives sur la vie quotidienne des Haïtiens », a rappelé la Représentante spéciale du Secrétaire général pour le pays.

« Aujourd’hui, treize ans et demi plus tard, à la veille de la fermeture de la MINUSTAH et de la transition vers une mission de maintien de la paix plus petite, la MINUJUSTH, le 15 octobre 2017, Haïti a une toute autre allure, malgré les nombreux défis qu’il doit relever », a-t-elle ajouté.

...

La suite...

....

Lien source - http://www.un.org/apps/newsFr/rss/rss_top.asp -

- Catégorie - Dernières dépêches

___________________________

PUBLiCiTÉ

___________________________

PUBLiCiTÉ

___________________________

PUBLiCiTÉ

Share